Être solidaire autrement

Publié le 10 Avril 2020

La plateforme https://gresivaudan.entraidonsnous.fr/ permet pour les habitants du Grésivaudan de demander et proposer son aide pour faciliter le quotidien (aide aux devoirs, impression de formulaire, achat de courses, confection de petits plats), tout en respectant les mesures de précaution.

Pour les autres régions, vous pouvez visiter les sites internet suivant :
- Le site national de la Réserve Civique : https ://covid19.reserve-civique.gouv.fr/
- Le site national faisant le lien entre entreprises et établissements de santé :
https ://www.solidaritecovid.fr/
- Le site https ://covid-entraide.fr/ qui répertorie tous les groupes d’entraide locaux,
inter-locaux et régionaux

N’oubliez-pas avant tout de téléphoner à vos proches et à vos amis qui vivent avec la
maladie, ils ont besoin de vous !

La vie des Maisons pendant le confinement

Publié le 10 Avril 2020

Aux Maisons, toute l'équipe redouble d'énergie et de créativité pour limiter le sentiment d'enfermement des habitants. Le jardin est une ressource précieuse et la météo clémente a permis d'en profiter largement. Les moyens techniques mis en œuvre permettent aux familles de garder le lien, c'est essentiel même si cela ne remplace pas un vrai moment partagé.

Tout est mis en œuvre pour limiter les risques. ll n’y a pas de cas de Coronavirus et les habitants sont sereins. AMA Diem est en contact régulier avec la directrice pour s'informer et avancer en cohérence sur les mesures à prendre.

Tout est mis en œuvre pour limiter les risques de faire entrer le virus aux maisons : port permanent de masques, lavage des mains et gel hydroalcoolique, limitation des passages d'une maison à l'autre, et port de tenues professionnelles, pour être certain que les vêtements portés ne sont pas contaminés, et qu'ils soient décontaminées à l'extérieur le cas échéant...
Une zone de confinement par maison a été mis en place, opérationnel pour accompagner tout habitant qui présenterait des symptômes pouvant être en lien avec une infection au virus Covid ou qui a fait un passage au CHU pour tout autre problème de santé.

L’accompagnement et la confiance installée prend tout son sens dans cette période où il y a besoin d’aborder les changements avec sérénité. Merci à tous ceux qui œuvrent pour la sécurité des habitants et pour apporter de la vie aux Maisons. Merci aux Habitants d’accepter avec bonne humeur les changements de ces derniers temps, merci aux intervenants pour leur engagement quotidien et aux bénévoles pour la confection de masques à distance. Merci à ceux qui prennent des nouvelles et nous encouragent régulièrement.

Se soutenir à AMA Diem

Publié le 10 Avril 2020

Dans cette période de confinement, en attendant de pouvoir se revoir et partager un moment de convivialité très attendu, pour continuer à faire vivre la solidarité entre-nous, nous vous invitons à vous contacter les uns les autres, par téléphone, par mails, par Whatsapp. Pensez à prendre des nouvelles de vos proches et de vos amis qui vivent avec la maladie. Alors que nous devons nous éloigner en distance, gardons le lien et rapprochons-nous autrement. Nous vous proposerons prochainement une rencontre en visioconférence. Toute l’équipe d’AMA Diem vous souhaite bon courage et de prendre soin de vous. Nous restons à votre écoute.

"Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre"
Nelson Mandela

Brève de février 2020

Publié le 09 Mars 2020

Voici la brève ! Vous y trouverez les dernières nouvelles d'AMA Diem. Bonne lecture.

REVUE DE PRESSE : AIDE MÉDICALE À MOURIR ET ALZHEIMER

Publié le 11 février 2020

Le 27 janvier dernier, Nicole Poirier de Carpe Diem et Blandine Prévost d‘AMA Diem participaient au Forum national sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, où elles ont eu l’occasion de partager leurs opinions, leurs expériences et leurs réflexions sur le sujet. Suite à cette journée, elles ont été sollicitées par de nombreux médias.

Consultez les articles, reportages et entrevues réalisés concernant l’élargissement de l’aide médicale à mourir aux personnes vivant avec la maladie d’Alzheimer :

Le Forum national sur l'évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie.

Publié le 03 février 2020

Le 27 janvier, Nicole Poirier et Blandine Prévost étaient à Montréal dans le cadre du Forum national sur l’évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, où Blandine a eu l’occasion de témoigner durant la journée.

Suite à cela, elle a été invitée à de nombreuses émissions télé et radio où elle a pu contribuer à la réflexion en apportant un point de vue radicalement nouveau, insistant sur la continuation d’une vie possible grâce à Carpe Diem, et à sa suite AMA Diem en France, maisons dans lesquelles l'accompagnement respecte la dignité de chaque personne.

27 janvier 2020

 28 janvier 2020

-          Radio-Canada - Mauricie Centre-du-Québec | Reportage | Aide médicale à mourir : plaidoyer pour un meilleur soutien aux gens atteints d’Alzheimer

-          Ici Première Montréal | Tout un matin | Forum sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir : entrevue avec Blandine Prévost

-          Ici Première Mauricie Centre-du-Québec | 360 PM | Alzheimer et aide médicale à mourir : Nicole Poirier et Blandine Prévost

-          Journal de Montréal | Des enjeux délicats pour l’Alzheimer

-          Le Nouvelliste | Aide médicale à mourir : « N’allons pas trop vite »

 29 janvier 2020

 

Interview de Blandine Prévost au Québec

Publié le 03 février 2020

Ce lundi 27 janvier 2020, Blandine Prévost, fondatrice d'AMA Diem et Nicole Poirier, fondatrice de Carpe Diem, étaient au Québec au Forum national sur l'évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie. 

Blandine a pu s'exprimer sur le sujet délicat de l'aide médicale à mourir en parlant de son expérience dans l'émission radiophonique québécoise "Tout un matin" au micro de Patrick Masbourian. L'interview est à écouter ici.

“Je voulais expliquer et remercier parce que [...] j’ai trouvé ma solution ici au Québec, c’est en découvrant Carpe Diem. En réalisant qu’il était possible de vivre librement et dignement jusqu’au bout avec la maladie d’Alzheimer. Dans une vraie maison, une vraie vie et non d’attendre la fin en établissement, ce qui est proposé au plus grand nombre des personnes qui vivent avec la maladie.” 

“Si on s’était dit “le jour où j’aurais besoin de telle aide, ma vie vaudra pas le coup” : le jour arrive et on se rend compte que c’est pas si grave d’avoir besoin d’une protection, c’est pas si grave d’avoir besoin d’aide si on a les bonnes personnes qui nous aident, si on a le bon accompagnement, si on a des personnes dans lesquelles on a confiance, qu’on sera respecté dans ce qu’on est et ce qu’on a été. Ce qui est important c’est que je peux lâcher parce que j’ai des personnes qui savent qui je suis et qui vont faire en sorte que je demeure qui je suis et que ma dignité soit préservée jusqu’au bout.”

“On a importé l’approche Carpe Diem en France, on a créé deux maisons dans lesquelles j’irais vivre plus tard, et où l’on vit bien, où l’ambiance est paisible. Les personnes quand elles arrivent elles peuvent tendues, en crise etc mais la vie s’apaise. Et quand on est bien accompagné et aussi lorsqu’on ne met pas tout sur le dos de la maladie. C’est à dire lorsqu’ “elle est agressive” “c’est normal c’est la maladie, réglons ça par des médicaments” mais qu’on cherche pourquoi elle est agressive : on règle les difficultés et la vie s’apaise”

“Effectivement la vie n’est pas celle qu’on aurait imaginée ou rêvée mais une belle vie est possible”

“Je ne suis pas venue juger ou dire quoi faire au Québec. Je dis juste : comment vous allez faire pour ne pas ajouter au poids de la dépendance et de la culpabilité de choisir de vivre quand la porte de l’aide à mourir est plus grande ouverte et plus sexy que la vie en établissement et que la société nous regarde comme une charge. C’est juste une question.”

“Aidons les établissements à en faire des vrais lieux de vie, des vraies maisons, changeons notre approche pour que les établissements, que les lieux d’accueil soient un vrai choix, une vraie alternative.”

 

Jovany & le Dernier saltimbanque

Publié le 01 février 2020

Dimanche 19 janvier 2020, à l’Espace Paul Jargot à de Crolles, nous avons eu le plaisir d’assister au spectacle « Jovany et le Dernier Saltimbanque » présenté dans le cadre du festival « Aux rire etc ».

Grâce au partenariat étroit avec l’équipe de l’Espace Paul Jargot, et à leur proposition d’accueil dans des conditions privilégiées et chaleureuses, les familles ont eu le plaisir de se retrouver en amont du spectacle dans l’espace bar pour se saluer et prendre des nouvelles les unes des autres, présenter un des leurs venu pour cette occasion souriante, avant d’assister au spectacle comique déjanté, haut en couleurs et plein d’énergie !

Cette occasion de partager un bon moment de rire et de bonne humeur a été très appréciée par tous, et s’est conclue par un temps d’échange avec l’artiste et la photo souvenir !

La rencontre du lendemain, autour de la fabrication et la dégustation de galette, a prolongé ce moment festif et les sourires étaient encore présents !

Un grand merci à l’équipe de l’Espace Paul Jargot et de la Mairie de Crolles de nous permettre de vivre des moments vrais au sein de la cité, un des éléments phares du projet d’AMA Diem…

 

Crolles - AMA Diem - spectacle Jovany

Le brunch de Noël

Publié le 30 Janvier 2020

Ce jeudi 19 décembre 2019, les familles, les habitants, les membres d’AMA Diem et les intervenants étaient invités à un brunch de Noël dans le Grand Salon des Maisons.

Dans le Grand Salon, le jeudi 19 décembre après-midi, un intervenant a commencé à jouer de la guitare pendant que les invités étaient accueillis les uns après les autres. Habitants des Maisons, proches, professionnels, bénévoles ont pu se rencontrer, échanger autour d’un goûter appétissant : une partie des gourmandises salées et sucrées ont été préparées sur place, avec l’aide de toutes les bonnes volontés présentes. C’est un deuxième intervenant qui s’est ensuite emparé de la guitare pour entonner des chants connus de tous. Tout le monde s’est alors mis à danser et lorsque le musicien a dû partir, les intervenants ont mis une musique entraînante sur laquelle nous avons pu découvrir certains talents de danseurs : rock, danse solo, ronde…

Un moment chaleureux qui a réjoui tout le monde. Une habitante m’a confié : « on devrait faire ça tous les jours ! ».

 

             

LE CONCERT DE MISTER’ÔLINE

Publié le 22 Janvier 2020

Mardi 10 décembre dernier, le groupe Mister’ÔLine est venu mettre l’ambiance aux maisons de Crolles. Une belle après-midi de musique pour les habitants et les familles.

Le groupe de musique Mister’ÔLine, composé d’Olivier, guitariste et chanteur et de Line, chanteuse, est venu donner un concert aux Maisons. Les habitants les ont aidés à préparer la salle et ont assisté à une petite répétition. Ensuite, le concert a démarré : avec une variété de musiques, allant de Johnny à Léonard Cohen en passant par des chansons écrites par Olivier, les habitants ont été plongés dans leur univers musical, sublimé par des éclairages habiles de couleurs. La salle, remplie, a entonné les musiques connues. Les musiciens sont restés tout l’après-midi et ont partagé le goûter avec les habitants. Une réussite ! Nous remercions ces deux musiciens pour leur présence joyeuse, leur talent et la musique dont ils nous ont fait profiter. Ils sont heureux d’avoir permis cet évènement : « Nous avons pris un grand plaisir pour ce chouette moment partagé et de belles rencontres dans une ambiance chaleureuse ».

Pages