AMADIEM recrute le coordinateur ou la coordinatrice de son centre de ressources

AMA Diem est une association qui accompagne des personnes jeunes touchées par la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée et leurs proches. AMA Diem a notamment créé en 2016 et gère actuellement, avec la Fondation OVE, les « Maisons de Crolles » qui accueille une trentaine de personnes touchées. AMA Diem est aussi centre de ressources pour aider les personnes et familles concernées.
AMA Diem propose un poste en CDD à temps plein pour assurer la continuité de ses missions dans le cadre du remplacement temporaire de sa coordinatrice. L’association propose un accompagnement tourné autour de la personne malade selon l’approche québécoise Carpe Diem.
Le salarié sera acteur du déploiement des missions de l’association, sous la direction du Conseil d’Administration. Ces missions sont les suivantes :

1/ Accompagnement des familles

– Organiser des rencontres familles pour rompre l’isolement des familles et faciliter le partage d’expérience.
– Accompagner individuellement (mail, téléphone) quand nécessaire, pour aider les familles concernées dans leur parcours de vie avec la maladie : rechercher des solutions adaptées avec l’aide de l’association et de ses partenaires, faciliter l’accès à l’information et l’accès aux droits, les relations avec les administrations, …

2/ Communication, support au fonctionnement de l’association et réseautage

– Animer le réseau des partenaires institutionnels et associatifs d’AMA Diem, dans le cadre d’un travail en réseau (rencontres, contacts mail/téléphone…).
– Communication : mise à jour du site web et des pages Facebook et Linkedin ; rédaction et diffusion de documents dont les Brèves de l’Association.

3/ Lien avec les Maisons de Crolles

– Passer régulièrement aux Maisons de Crolles afin de participer à l’animation des lieux, d’accompagner certaines personnes, de faire le lien entre les Maisons de Crolles, les bénévoles et l’association. Proposer et organiser certaines activités (Ex. sorties nature….) avec l’aide du réseau des bénévoles.
– Accompagner l’équipe de bénévoles dans leurs missions : mise en relation entre une demande exprimée et le bénévole qui semble le plus adapté pour y répondre, organiser et faciliter leurs interventions, créer du lien entre les bénévoles et avec les Maisons de Crolles,…

Compétences et qualités requises

– Expérience dans l’accompagnement des personnes malades. La connaissance de la maladie d’Alzheimer et/ou de l’approche Carpe Diem est un vrai plus.
– Expérience du travail en réseau (travail en équipe, au sein d’un réseau de partenaires, capacité à communiquer et organiser, …).
– Maitrise de l’outil informatique.
– Connaissance du secteur médico-social (une connaissance des dispositifs liés au handicap serait un plus).
– Capacité d’organisation.
– Ouverture d’esprit et capacité d’écoute.
– Autonomie dans le travail.
– Reporting sur les activités.

Merci d’envoyer vos CV et Lettre de motivation à contact@amadiem.fr

Les Maisons de Crolles et AMA Diem sont à l’honneur

Les Maisons de Crolles et AMA Diem sont à l’honneur dans le journal de Crolles de ce mois de mai 2021 : 3 pages pour faire le point sur le projet depuis l’ouverture des Maisons il y a 5 ans: et oui 5 ans déjà !

http://www.ville-crolles.fr/doc/publication/magazine/crolles-magazine.pdf

« Nous sommes heureux car nous avons fait ce que nous avions dit, et cela fonctionne, résume Blandine Prevost. Aujourd’hui, nous attendons avec impatience les résultats de la 2e grande enquête scientifique, prévus pour la fin de l’année. Ils apporteront une caution médicale. Peut-être que cela permettra que d’autres Maisons voient le jour en France ? »

Rencontres avec Blandine et Xavier Prévost, Mina Blanchard administrateurs à AMA Diem, Madame Hervé la directrice des Maisons de Crolles, des paroles de bénévoles, des paroles de familles : une manière de mieux s’immerger dans l’atmosphère des Maisons de Crolles !

Définition de la maltraitance des personnes vulnérables

La commission de lutte contre la maltraitance et promotion de la bientraitance en lien avec la Haute Autorité de Santé a invité AMA Diem à participer à une conférence de consensus visant à faire émerger une définition de la maltraitance des personnes vulnérables, première étape du travail de la commission.
C’est la première fois qu’une telle tentative pour trouver une définition commune à tous, qu’il soit question d’adultes en situation en handicap, de personnes âgées ou d’enfants est faite en France.
Nous entendons malheureusement souvent parler de maltraitance que ce soit en milieu institutionnel ou au sein des familles mais au fond, sait-on vraiment de quoi il s’agit ?
Qu’est-ce qui caractérise qu’un acte est une maltraitance ? Cette question à l’air simple de prime abord mais en réalité elle est bien plus difficile à appréhender que ce que l’on imagine, c’est pourquoi il a fallu de longs mois de travail à ce groupe pour se mettre d’accord et proposer un texte qui n’exclut aucune situation, mais n’enferme pas non plus dans une définition trop rigide qui empêcherait toute créativité.
Par exemple, une personne qui crie est-elle maltraitée ? En apparence peut-être mais si la laisser crier était au contraire répondre à son besoin de s’exprimer, de se défouler alors qu’elle n’a plus les mots… Vaut-il mieux la laisser crier au risque de déranger, ou tout faire pour qu’elle se taise ?
AMA Diem a été invité à prendre part à cette réflexion pour y intégrer le point de vue des personnes malades et c’est à ce titre que Blandine Prévost a été sollicitée pour ce travail. Nous saluons le soin de la commission de donner la parole le plus largement possible aux acteurs concernés et ne pouvons que soutenir cette volonté.
Bien entendu à AMA Diem nous préférons parler de bientraitance et accompagner les familles et les professionnels pour leur donner le soutien, les connaissances et les outils pour leur permettre de rester bientraitants.
Bien convaincus que les personnes malades n’ont pas seulement le droit de ne pas être maltraitées mais également celui d’être bien traitées et au respect de leurs droits fondamentaux comme toute personne.

Le dossier d’appui et les annexes de la Démarche nationale de consensus pour un vocabulaire partagé de la maltraitance des personnes en situation de vulnérabilité « Maltraitances des mineurs et des majeurs – Définition partagée et repères opérationnels » vient juste de sortir en mars 2021.

Vous prendez bien un café zoom?

A AMA Diem, nous aimons partager, des moments de Vivre ensemble pour ensemble Vivre avec et malgré la maladie.

Mais voilà plusieurs mois que nous sommes privés de ces temps d’échanges:
plus de visites au musée de Grenoble,
plus de sorties dans les espaces naturels sensibles de l’Isère,
plus de goûters, même plus de galette des rois ou de chandeleur…
Précaution oblige en ces temps de pandémie, ces joyeux rassemblements nous sont interdits.

Alors pour continuer à partager, nous avons pris l’habitude de nous rencontrer « virtuellement ».

Comme la communauté AMA Diem est formidable, l’interface est vite oubliée pour laisser libre cours à de joyeux échanges, riches et pleins de sens.

Peut-être même que derrière nos écrans certains freins à la parole tombent !
Pour ma part, je trouve qu’il y a une vraie profondeur dans ce que chacun apporte.

C’est un réel plaisir de vous retrouver à chaque fois, de partager un moment de vie, d’apprendre à vous connaitre.

Merci à tous et chacun car c’est vous qui faites d’AMA Diem ce qu’elle est :
Une oasis pour se ressourcer face à l’adversité de la maladie.

L’accompagnement des familles

Les familles sont toujours plus nombreuses à solliciter l’association.
Elles traversent la crise sanitaire courageusement mais souffrent d’un isolement grandissant qui complique chaque démarche, et rend les projections difficiles.
Nous les soutenons grâce à des liens très réguliers.
Ces contacts permettent d’identifier des besoins au détour d’une conversation, et de travailler avec le réseau de professionnels pour mettre en place les ressources adaptées.
Ils sont aussi parfois l’occasion de lever des freins pour oser faire des projets souriants.

Les rencontres conviviales qui réunissent les personnes touchées et leurs proches ont pu reprendre cet été mais sont à nouveau stoppées.
Malgré tout, nous préparons activement les prochaines rencontres pour lancer les invitations sans délai dès qu’elles seront possibles.
Les familles nous aident dans cette phase de réflexion et d’anticipation : cette projection est essentielle pour elles, qui sont impatientes de se retrouver ! Une visite guidée du Château de Bon Repos sera sans doute notre prochaine sortie.

Un grand Merci à la famille qui a lancé cette idée et participé à sa préparation avec L’association de sauvegarde et d’animation du Château de Bon Repos.

Les bénévoles aux Maisons de Crolles

Les bénévoles poursuivent leurs actions aux maisons en cette période de crise sanitaire.
Dans le respect strict du protocole des gestes barrières, ils partagent des balades, des sorties en tandem, des moments de musique, chant, lecture ou papotage, pour le plus grand plaisir de tous.

Merci à tous ! Vous êtes précieux dans le quotidien des habitants.
Formés et accompagnés par l’association, leur présence aux maisons s’inscrit harmonieusement dans l’organisation des équipes d’intervenants.

Et si l’aventure humaine vous tente, bienvenue !

Forum des Associations 2020 de Crolles

Ce samedi 5 septembre 2020, comme chaque année, nous participerons au forum des associations de Crolles, de 14h à 18h au gymnase de La Marelle. L’occasion de faire connaître l’association et de diffuser notre message.

N’hésitez-pas à passer nous voir, et à en parler autour de vous !

L’équipe d’AMA Diem