Lancement des courts-métrages et 13 ème dîner-bénéfice de la Fondation Maison Carpe Diem

Les 276 personnes présentes au dîner-bénéfice de la Fondation Maison Carpe Diem ce 15 février 2013 et les 325 personnes présentes au lancement du 12 février, ont été touchées par les quatre courts-métrages « Carpe Diem, un regard, une approche, un combat », travail réalisé par Carolane Saint-Pierre et toute l’équipe de Carpe Diem. Le discours de Blandine Prévost, co-fondatrice de l’association AMA Diem en France, accompagnée de Sophie Ballas, vice-présidente d’AMA Diem, a également constitué un moment fort en émotion et en réflexion. La justesse et l’humanité de ses propos ont touché les gens et ont confirmé l’importance de tenir des débats sur la question de l’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

Nicole Poirier, directrice et fondatrice de Carpe Diem, a mentionné que les courts métrages ont à la fois l’objectif d’être militants, provocateurs et utiles. Utiles pour faire bouger les choses et pour convaincre les politiciens de l’importance de travailler sur l’amélioration des conditions de vie pour les personnes atteintes et leurs familles. Utiles aussi pour aider à changer le regard que l’on porte sur la maladie et ceux qu’elle touche. Après avoir déposé et défendu un mémoire à la Commission «Mourir dans la dignité», Mme Poirier reconfirme sa position et réclame une commission sur la question du droit pour tous de VIVRE dans la DIGNITÉ.

De gauche à droite: Jocelyne Duchesne, artiste peintre et sculpteure – Blandine Prévost, fondatrice AMA Diem – Nicole Poirier, directrice Carpe Diem – Carolane Saint-Pierre, conférencière, réalisatrice et vidéaste – Danielle St-Amand, députée de Trois Rivières – Jean Poliquin, président de la Fondation Maison Carpe Diem, directeur FBN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.